mardi, avril 08, 2003

Aprés la leçon de démocratie, voici celle de la liberté d'expression. Tariq Ayoub, le reporter de Al Jazeera, est mort suite à ses blessures, aprés le bombardement par les forces américaines de l'hotel ou il logeait. Le commentaire de la télévision marocaine (répondant en echo à toutes les chaines arabes) est sans appel: c'est une atteinte au journalisme arabe, dont le but est clair: l'etouffer, le faire taire, que régne la terreur. Nous revoilà revenus au vieux postulat concernant la "oumma": il y a un complot international contre nous. Vrai ou faux? peu importe..Al Jazeera est la seule voix médiatique qui a réussi à réunir toute la population arabe. Et pour cela, elle est sytematiquement soupçonnée, on ne peut pas etre net, objectif, et plaire en meme temps aux musulmans. On ne dit pas les choses aussi simplement, mais on s'arrange pour les "sous-entendre". En meme temps, sur FR2 hier soir, un jordanien ne se genait pas pour qualifier tous les médias occidentaux de pro-sionistes. Absurde. Et pourtant trés courant..pourquoi?

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home