vendredi, mars 21, 2003

Aprés des preparatifs plus ou moins longs, des visites de vestiaire et des interviews de supporters, voilà enfin le début de la coupe du monde de la guerre. Avec un économisateur d'ecran representant un ciel vert et un reporter au balcon, on nous explique le programme. Des tonnes de bombes deversées sur la population de Bagdad, pour son bien evidemment! tous ces morts, ces blessés, ces maisons detruites, ils remercieront plus tard, quand on les aurra débarassé de l'affreux jojo qui les prive de la formidable amitié américaine, et de toutes les tendresses et les mots doux que l'axe du bien voudrait leur prodiguer! sans oublier la démocratie! bien sur, un irakien, ça ne sait pas ce qu'est que la démocratie, il faut donc d'abord l'eloigner de tout ce qui est petrole inflamable, puis lui expliquer calmement, avec des exemples de prisonniers texans à l'appui, tout le bonheur qui l'attend s'il fait l'effort de rester vivant vien entendu, on ne peut pas etre au four et au moulin.

la bibliothèque de Coco le lion:
Avec cette semaine un grand classique de la littérature mondiale: "la case de loncle Tom".
Mr et Mme Shelby, qui avaient réusi le formidable exploit de naitre blancs parmi une foule vulgairement bariolée de rouge et de noir, possédaient une maison, des betes et une ou deux tonnes d'esclaves. Et tenez vous bien, et alors que rien ne les obligait à de telles largesses envers des etres de couleur aussi offensante, Mr et Mme Shelby les traittaient avec bonté. D'ailleurs, leur esclave preferé, oncle Tom, ne fut pas ingrat et sacrifia sa vie et le bonheur de sa famille, pour leur exprimer son eternelle gratitude envers tant de générosité.
A la fin, oncle Tom, ce sombre crétin, cet abruti qui me fait honte, crève dans une case pourrie, avec à ses cotés l'avorton Shelby, gros tas de graisse gavé au McDo et au cola, et roulant des yeux de merlans frits en poussant des oh scandalisés.
Je laisse donc, pour conclure cette analyse literraire, la phrase de la fin à Mr Cendrars:
"La grande prostituée qui a accouché sur la mer, c'est Christophe Colomb découvrant l'Amérique.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home