samedi, octobre 05, 2002

Promenade..
Dans les rues de ma ville je rencontre 1001 visages, couverts de cicatrices et dorés par le soleil, chaque sourrire a son enigme et dans chaque regard il y a toute l'Humanité. Souvent je passe mon chemin indifférente, et parfois, je m'arrete, la lumiére me fait un signe cmme si de la banalité des choses allait jaillir un miracle, alors je tend l'oreille et je l'attend, ce miracle..

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home