mardi, septembre 24, 2002

Insomnie:
Yasser Arafat etait sur son arbre perché, et Sharon vociférait qu'il ne lacherait jamais prise, c'est le moment que j'ai choisi pour faire un tour du cote de Pierre Foglia (heureusement qu'il y en a qui ne sont jamais contents..) et son article de samedi. Avec une elegance rare, le journaliste canadien evoque l'attentat dans le bus israelien, commis par un kamikaze, juste avant la riposte de l'armée. Mr Foglia a mille fois raison, ce est arrivé dans ce bus est ihumain, inacceptable. J'ai lu le Coran de long et en large, et je n'ai vu nulle part que massacrer sauvagement des innocents ouvrait les portes du paradis, et puis quel est donc ce paradis qui mérite que l'on seme l'enfer derriere soi ? à peine les victimes entérrées que Sharon s'est emparé de leur memoire pour faire rugir ses chars, et que d'autres assassins se bardent de bombes et d'explosifs pour atteindre leur gloire meurtriére. Je sais que j'ai mille fois tort, et pourtant je ne peux m'empecher de dire"oui mais.." peut-etre un reste de rancune imbécile pour toutes les injustices passées, peut-etre est ce simplement la peur de regarder en arriére, de se demander s'il existe une terre au monde plus chére que ceux qu'elle porte? je crois que c'est tout simplement la culpabilité, la honte d'etre arabe, incapable de réagir correctement, fermement, je me demende si je pourrais un jour regarder une femme palestinienne en face..alors cette voix grandit et emplit toute la piéce: oui mais..je ne sais pas comment la faite taire..

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home